Banniere ECVPH 

Congrès annuel du European College of Veterinary Public Health

Les enseignants MAN-IMAL représentés

Début octobre dernier se tenait le congrès annuel du European College of Veterinary Public Health : la rencontre annuelle des membres et résidents du collège européen de santé publique vétérinaire.
 
Mais qu’est-ce que cette institution ?
 
Les vétérinaires sont organisés selon leur spécialité en collèges, en Europe et aux Etats-Unis.
 
Le European Board of Veterinary Specialisation, le bureau européen de spécialisation vétérinaire (EBVS) reconnaît en effet 27 European Colleges of Veterinary Specialists, 27 collèges européens de spécialistes vétérinaires : neurologie, animaux de laboratoire, reproduction animale, bien-être animal et médecine comportementale, animaux aquatiques, bovins, équins, porcins, volaille, petits ruminants, anesthésie et analgésie, nutrition, biologie médicale, dermatologie, imagerie médicale, médecine d’urgence et soins intensifs, médecine interne et animaux de compagnie, microbiologie, ophtalmologie, pathologie, pharmacologie et toxicologie, santé publique, chirurgie, médecine zoologique, dentisterie et parasitologie.
 
Quand un collège s’ouvre, il reconnaît d’abord des membres de fait, selon leur niveau d’expertise dans la discipline.
Ensuite, la procédure classique de recrutement prévoit une résidence de 3 à 7 ans, suivie d’un examen à passer auprès du European Board of Veterinary Specialisation (EBVS).
Les vétérinaires membres ne le sont pas à vie, tous les 5 ans ils doivent présenter un dossier qui prouve leur expertise (par des recherches, des enseignements…), et doivent participer à au moins 2 congrès annuels sur 5 ans.
Faire partie d’un collège européen est une reconnaissance par ses pairs et une validation institutionnelle de son expertise. C’est également un moyen d’aider sa carrière académique pour les enseignants (indispensable en Belgique par exemple) ou libérale pour les vétérinaires en cabinet ou en clinique.

 

 

Dans le European College of Veterinary Public Health il y a 2 branches :

  • Food Science ou Science de l’alimentation. Ce collège compte 4 membres français dont Catherine Magras et Jean-Michel Cappelier, tous deux enseignants pour MAN-IMAL.
    Morgane Salines (ex M2 MAN-IMAL) y est résidente.
  • Population Medecine ou Médecine des populations, dont 3 enseignants MAN-IMAL sont membres : Christine Fourichon, Nathalie Ruvoen et François Beaudeau. Aurélien Madouasse et Carole Peroz (également enseignants pour MAN-IMAL) y sont résidents.

 
Pendant leur résidence, les candidats doivent suivre des formations, participer à des congrès, mener des projets de recherche, publier, enseigner… de manière à remplir tous les modules du curriculum du résidanat. Leurs travaux sont validés chaque année et quand le curriculum est rempli, ils se présentent à un examen final écrit et oral.

 

 

Au dernier congrès annuel à Liège, Morgane Salines a fait une communication orale et 2 posters sur la gestion des risques en abattoir de volailles et sur la surveillance de l’hépatite E chez les porcs.